Toucher rectal pour tout le monde

Une note de la DCRI (Direction centrale du renseignement intérieur, nouveau service anti-terroriste) s’inquiète d’un nouveau mode opératoire kamikaze : la bombe suppositoire. Dans la mesure où ce procédé n’est pas détectable aux détecteurs de métaux, la parade pourrait être un touché rectal avant l’embarquement.

Comme quoi en complément à ce que disait mémé, « qui pète n’est pas mort », mais pet s’en faut.

Source

Laisser un commentaire