Paix et rendement

Pas même besoin de s’étendre sur le sujet : c’est tout à fait symptomatique de notre temps et d’une banalité affligeante. « Paix et rendement », voici comment se terminent les accents aussi caricaturalement soixante-huitards que geignards d’un ado dans la dernière publicité de la Caisse d’Epargne, entendus sur les ondes ce matin. Sans doute n’ai-je pas saisi la note d’humour sous-jacent. J’ai trouvé ça actuel, banal et… désespérant.

Laisser un commentaire